LYON | MARCY L'ÉTOILE | SAINT-ETIENNE
04.82.53.72.00
contact@kardynal.fr

Création d’entreprise : 4 questions à se poser

Création d’entreprise : 4 questions à se poser

La création d’entreprise est une aventure passionnante, mais qui comporte une part non négligeable d’aléas. Elle implique des risques, mais aussi beaucoup de récompenses. Le risque zéro n’existe donc pas pour la création de votre entreprise. Si votre objectif et votre envie sont d’endosser le costume de capitaine de navire en mer agitée, vous avez tout intérêt à prendre votre boussole et vérifier la météo avant votre départ. Voici donc quatre questions à vous poser avant de vous lancer dans la création d’entreprise, qui vous serviront d’indicateurs sur la nature et le niveau des risques pris.

Mon projet de création d’entreprise est-il viable ?

Si vous avez pour projet de créer votre entreprise, il est indispensable de vous poser la question de la viabilité. Il existe plusieurs points de vigilance que vous devez prendre en considération.

  • Quel niveau de connaissances et de savoir-faire détenez-vous pour la bonne réalisation de votre projet ? Le diplôme est-il indispensable pour pouvoir prouver votre légitimité ?
  • Disposez-vous d’un réseau sur lequel vous pouvez compter en cas de besoin ? On va s’arrêter un peu sur l’importance de ce point. Le réseau est  aujourd’hui indispensable pour la bonne évolution de votre carrière. C’est dans ce but que vous avez tout intérêt à être sur LinkedIn, le réseau numéro un des professionnels, mais aussi en fonction de votre métier dans des réseaux professionnels physiques, des salons, des événements qui puissent vous mettre en relation avec des personnes compétentes et intéressantes pour vous et votre futur business. Il est également souhaitable de s’entourer de divers professionnels spécialisés dans l’accompagnement d’entrepreneurs tels des experts-comptables, conseillers ou avocats… ou, pourquoi pas, d’un mentor. 
  • Disposez-vous des ressources suffisantes en termes de savoir-être ? Le travail d’un entrepreneur nécessite un sens de l’organisation et une capacité d’analyse et d’anticipation infaillibles. Disposer d’un sens de négociation aigu peut s’avérer réellement intéressant devant votre banquier ou des potentiels fournisseurs. Et vos capacités managériales ? Désormais, vous devez savoir comment gérer vos équipes, comment les motiver et les challenger. Etes-vous à la hauteur ?
  • Disposez-vous des ressources financières suffisantes pour porter à bien votre projet? Comment pensez-vous sécuriser votre patrimoine personnel? 
  • Est-ce que mes comptes prévisionnels sont réalistes ? Ai-je besoin de l’aide pour leur validation ou constitution ? Dans ce cas-là faites appel à votre expert-comptable. Il est la meilleure personne à vous conseiller en la matière. 

Est-ce que mon idée de business répond à un besoin réel ?

Seth Godin – le gourou du marketing, entrepreneur, auteur de nombreux articles et livres à succès, conférencier dans le domaine donne un exemple assez épatant dans un de ses livres sur la nécessité de répondre à un besoin existant. Son exemple de la clé et la serrure est simple mais efficace. Il explique qu’il est inutile de créer une clé et chercher par la suite une serrure adaptée. En fin de comptes, c’est une perte de temps, d’énergie et d’argent. La méthode la plus efficace est de trouver une serrure sans clé et par la suite fabriquer cette dernière. Cet exemple vaut également pour votre business. Identifiez un besoin, ou une frustration d’une cible donnée et seulement par la suite cherchez à remplir ce vide avec votre produit ou service. 

Buyer persona

Après avoir identifié votre serrure, essayez de prendre ses dimensions, voir ses mécanismes de fonctionnement, comprendre comment elle est articulée. En marketing, on parle de cette phase comme la constitution de buyer persona. Selon Hubspot, ce terme à première vue barbare désigne “ la représentation semi-fictionnelle de votre client idéal basée sur des informations biographiques et démographiques, des critères psychologiques, des motivations ou encore des objectifs ”. Pour savoir comment construire votre buyer persona, c’est par ici

Étude de marché

Une étude de marché peut s’avérer également intéressante pour vous. Elle va vous permettre de voir l’intensité de la concurrence sur votre secteur, la perméabilité du marché, mais aussi la viabilité de votre produit/service dans le temps. Si vous vous sentez incertain par rapport à la bonne exécution de cette étape préalable de votre projet, vous pourrez bloquer des séances courtes d’évaluation de votre projet chez les Chambre des commerces et d’industries, ou bien si vous êtes au chômage, l’APEC et l’ANPE, qui proposent des formations pour la création d’entreprise. 

Création d'entreprise
Se démarquer des offres existantes constitue un réel avantage concurrentiel au moment de créer son entreprise.

Quel statut juridique, social et fiscal choisir?

Afin de démarrer votre activité, vous devez vous interroger impérativement sur l’ensemble de vos choix possibles. Quel statut juridique est le plus adapté à votre entreprise (entreprise individuelle, EIRL, EURL, SASU, SARL, SAS…) ? Quel régime d’imposition (IR ou IS) ? Quel statut social du chef d’entreprise (travailleur indépendant ou assimilé salarié) ? Pour faire ou valider vos choix, vous aurez besoin de l’aide d’un professionnel. Votre expert-comptable, un conseiller ou un avocat pourront vous aider dans cette démarche. C’est en général au moment de la construction du business plan que nous abordons ce sujet.

Il est important de noter qu’il n’y a pas de mauvais statut juridique. Votre business (chiffre d’affaires, marge) est quasi-indépendant du choix du statut juridique retenu.

Création d’entreprise : dois je m’associer?

La réponse à cette question est la somme de toutes les réponses précédemment données. Si vous disposez des ressources financières suffisantes, si vos compétences et connaissances sont plus que suffisantes, et si la charge de travail est supportable alors probablement vous n’aurez pas besoin d’un associé. Si toutefois, vous avez besoin d’un bras droit ou bien d’un complément de connaissances ou de compétences, il sera plus audacieux de vous associer. Attention dans le choix de votre associé ! Il est important de partager la même vision à long terme et un management complémentaire.

Si vous les réponses à ces 4 questions vous donnent le feu vert pour la création de votre entreprise, vous êtes sur la bonne voie. Mais attention, ce n’est que le début d’une longue aventure et sûrement une nouvelle vie. La création d’entreprise est un sport qui nécessite une excellente endurance, d’où l’intérêt de se poser les bonnes questions pour sécuriser votre futur.  

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *