Lyon | Ecully | Saint Etienne
04.82.53.72.00
contact@kardynal.fr

Tout savoir sur le compte courant d’associé

Tout savoir sur le compte courant d’associé

Le compte courant d’associé est une notion que les jeunes entrepreneurs ont souvent du mal à intégrer. Il est pourtant présent partout et tout le temps. Votre expert comptable en parle, votre banquier vous en parle, votre avocat vous en parle… Il est vraiment temps pour vous de comprendre le compte courant d’associé. Kardynal fait le point.

Qu’est ce qu’un compte courant dans une société ?

Le compte courant d’associé est avant tout un compte “comptable”. C’est à dire que ce n’est pas un compte bancaire… malgré le nom qu’il porte “compte courant”. On pourrait le considérer comme une cagnotte alimentée par l’associé lorsqu’il paie des charges de la société avec son argent ou lorsqu’il prête de l’argent à sa propre société.

Ce compte matérialise la dette que la société a vis à vis de sa société, c’est à dire que tout ce que l’associé paie pour la société… il doit se le faire rembourser. Certaines opérations augmentent le compte courant d’associé (C/C), et d’autres le font baisser. Prenons quelques exemples :

Ce qui augmente le compte courant :

  • Un virement personnel sur le compte bancaire de la société pour alimenter la trésorerie
  • Payer des fournitures pour la société avec sa carte bancaire personnelle
  • Régler en espèces un restaurant dans le cadre d’un déjeuner d’affaires

Toutes ces dépenses devraient être payées par la société, or c’est l’associé qui a payé de sa poche. La société doit donc le rembourser.

Ce qui diminue le compte courant :

  • Un remboursement de C/C par simple virement bancaire du compte bancaire de la société vers le compte bancaire personnel de l’associé
  • Un retrait d’espèces dans un distributeur automatique de billets (DAB)
  • Le paiement avec la carte bleue de la société de dépenses personnelles ou non déductibles

Où trouver le compte courant d’associé dans un bilan ?

Le niveau du compte courant d’associé au bilan est un indicateur de la santé financière de l’entreprise. Il est aussi un indicateur du niveau d’l’investissement des associés dans leur société. Comment déjà évoqué dans un article sur le bilan, il faut retenir deux choses principales concernant le bilan :

  • L’actif correspond à ce que possède la société
  • Le passif correspond aux dettes de la société

Alors où trouver le compte courant d’associé dans un bilan ? Le compte courant matérialise les avances faites par l’associé. Ce compte ne peut pas être négatif, c’est à dire que la société ne peut pas avoir de créance sur l’associé. Autrement dit, l’associé ne peut pas “emprunter” de l’argent à sa société. Il s’agirait d’un “compte courant débiteur” ce qui est constitutif d’une infraction pénale appelée abus de bien social.

Le compte courant devrait donc être systématiquement au passif du bilan. Il peut arriver (bien que ce soit illégal) que le compte courant se retrouve à l’actif (s’il est débiteur). Le bilan sera juste car son but est de présenter la réalité des opérations… mais l’associé en question risque dans ce cas des déconvenues avec la justice.

Comment fonctionne le compte courant d’associé ?

Le compte courant fonctionne sans protocole particulier. Il est alimenté par des paiement personnel et diminué par des remboursement à l’associé. Il est en mouvement perpétuel mais ne dois jamais se retrouver négatif. Il peut être à 0 mais l’associé ne doit jamais se retrouver en situation de dette vis à vis de la société.

Comment récupérer un compte courant d’associé ?

Les jeunes entrepreneurs pensent souvent qu’il existe un formalisme particulier pour se faire des virements à soi-même dans le cadre d’un remboursement de compte courant d’associé. Il n’en est rien. Pour récupérer votre C/C, vous devez faire un simple virement en indiquant un libellé clair pour que votre expert comptable comprenne bien de quoi il s’agit. Vous pouvez noter par exemple : “Remboursement C/C”.

Astuce : Il est toujours utile d’avoir un compte courant dans la société, ne serait ce que quelques centaines d’euros. Cela permet, en cas de dépenses personnelles non prévues avec la CB de la société d’éviter que le compte courant d’associé ne devienne débiteur.

Astuce : N’oubliez pas que le compte courant d’associé peut être rémunéré et donner lieu au versement d’intérêts financiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *