04.82.53.72.00

Capital social

Capital social

Qu’est-ce que le capital social ?
Définition

Il s’agit d’une somme de biens (financiers ou matériels) mis à disposition de la société. 

Il remplit 3 fonctions :
– Financer les investissements et l’exploitation
– Rassurer les tiers (clients/fournisseurs/banques). Une société disposant d’un capital de 100 000 euros sera plus crédible aux yeux des tiers qu’une société disposant d’un capital de 1 euro.
– Répartir les droits entre associés dans la société. 

Au moment de la création de la société, les associés déposent le capital à la banque sur un compte séquestre le temps d’obtenir le Kbis (carte d’identité de la société). À réception du kbis, les sommes sont virées sur le compte courant bancaire de la société qui peut s’en servir comme moyen de paiement. 

Le capital fait partie des capitaux propres de la société, il représente une dette vis-à-vis des associés (car ils sont légitimes à le récupérer à un moment : il s’agit d’un investissement et non d’un don) qui figure au passif du bilan comptable.

Le capital social est-il bloqué ?

Si le capital social appartient aux associés, il est mis à la disposition exclusive de l’entité tout au long de sa vie. Les associés ne peuvent récupérer le capital social qu’au moment de la liquidation de la société. Le capital social est donc bloqué au sein de l’entité, mais cela ne veut pas dire « bloqué sur un compte en banque ». En effet, les associés ne peuvent le récupérer mais l’entité peut le dépenser. 

Cette notion est à mettre en parallèle du « compte courant d’associé » qui est un « prêt » de l’associé à l’entité. L’entité peut le dépenser mais peut également rembourser l’associé quand elle dispose de trésorerie suffisante.

RETOUR AU LEXIQUE