Suspicion de COVID 19 au sein de l’entreprise : comment réagir ?

Suspicion de COVID 19 au sein de l’entreprise : comment réagir ?

En tant qu’employeur, vous êtes tenu par l’article L. 4121-1 d’assurer la santé physique et mentale de vos employés. Dans le contexte de la crise sanitaire, la situation est inédite et les mesures que vous devez mettre en place afin d’assurer la sécurité de vos employés sont d’autant plus complexes. Comment réagir si un de vos employés présente les symptômes du virus ? Dans cet article, nous allons décrypter le protocole que vous devez suivre si un de vos employés montre des symptômes. 

Pour rappel : Dans le contexte de la crise sanitaire, toute personne présentant des symptômes de fièvre, de toux, des difficultés à respirer, à parler, à avaler ou encore subissant des pertes de goût et d’odorat peut être susceptible d’avoir contracté le Covid-19. 

Les obligations de l’employeur

En tant qu’employeur, vous devez vous assurer de la protection de vos employés face aux risques de contractions du virus. 

À lire aussi : Covid-19 : Quelles obligations pour l’employeur ?

C’est pourquoi vous devez mettre en place des mesures pour réagir le plus rapidement possible si un cas de Covid-19 se déclare au sein de votre entreprise. Ces mesures doivent vous permettre d’éviter la transmission du virus. Elles vont permettre d’éviter qu’un cluster se créer au sein de votre organisation. 

Afin d’aider les entreprises à gérer des situations de ce genre, le gouvernement a issus un protocole à suivre en cas de suspicion de Covid. En tant qu’employeur, vous devez avoir connaissance de ce protocole et l’appliquer si un de vos employés présente des symptôme. Sans quoi votre responsabilité pourrait être engagée pour non-respect des mesures préventives destinées à protéger la santé de vos employés. 

Suspicion de Covid-19 en entreprise : Le protocole à suivre 

En cas de suspicion de Covid-19 au sein de votre entreprise, le protocole à suivre se base sur : 

  • L’isolation de l’employé atteint 
  • La protection des autres employés 
  • La recherche des signes de gravités afin de prévenir une propagation. 

Isoler l’employée symptomatique 

Si un de vos employés manifeste des symptômes relatifs au Covid-19, vous devez immédiatement l’isoler dans une pièce dédiée. Il faut que cette pièce soit bien aérée. Vous devez également respecter les gestes barrière. C’est-à-dire bien garder une distance de sécurité d’au moins un mètre et porter un masque chirurgical. 

Mobilisation du référent Covid

Le référent Covid est une personne de votre entreprise qui est formée aux risques du virus. Le référent est en charge de la sécurité sanitaire des salariés et doit veiller à la bonne application du protocole sanitaire dans les locaux de son entreprise. Avoir un référent Covid au sein de votre entreprise n’est pas à proprement obligatoire, mais cela fait parti des mesures de déconfinement énoncées par le gouvernement en septembre dernier.

En cas de suspicion de Covid dans l’entreprise, le référent de votre entreprise doit être mobilisé.

Évaluer la gravité des symptômes 

Si les symptômes de l’employé concerné ne présentent pas de gravité, vous devez contacter le médecin du travail. Vous pouvez également demander à l’employé de contacter son médecin traitant pour un avis médical. S’il n’y a pas de signe de gravité, vous devez organiser le retour de votre employé à son domicile. Vous devez éviter de lui faire utiliser les transports en commun afin de ne pas propager l’épidémie. 

Si l’employé présente des signes de gravité telle que la détresse respiratoire, vous devez appeler le SAMU en composant le 15. Lors de cet appel, vous allez être amené à vous présenter brièvement et présenter la situation en quelques mots. Vous devrez également donner le numéro de téléphone de l’employé concerné et préciser la localisation ainsi que les moyens d’accès. 

Prise de contact avec le service de santé du travail

Une fois que l’employé a été pris en charge, vous devez rapidement prendre contact avec le service de santé au travail. Le service de santé au travail vous donnera alors les mesures à suivre telles que les mesures de nettoyage et de désinfection du poste de travail et le suivi des salariés qui ont été en contact avec la personne ayant contracté le virus. 

Identifier et prendre en charge les cas contact en cas de cas confirmé

Si le cas de Covid est bien confirmé, une identification et une prise en charge des personnes ayant été en contact avec la personne établie cas Covid doivent avoir lieu. Cette identification sera prise en charge par le médecin en charge de l’employé cas et par l’Assurance maladie. 

Le référent Covid de l’entreprise aura ici pour rôle de faciliter l’identification des cas contacts. 

Les personnes établies « cas contact », c’est-à-dire les personnes qui ont été en contact avec l’employé ayant contracté le Covid, devront être placées en isolement pour une période de 7 jours. À la fin de cette période de 7 jours, elles devront passer un test Covid le 7e jour. 

Vous savez à présent ce que vous devez savoir sur le protocole à suivre en cas de suspicion Covid au sein de votre entreprise.

Il est à noter que ce protocole peut être adapté selon la taille et la structure de votre entreprise. Tant qu’il respecte les consignes données par le ministère du Travail. 

Contactez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *