3 rue Milleret 42000 Saint-Etienne
04.82.53.72.00
contact@kardynal.fr

Faillite d’entreprise en création : les motifs

Faillite d’entreprise en création : les motifs

Il y a autant de motifs de faillite d’entreprise en création qu’il y a de création d’entreprises. Mais si chaque projet est différent et unique, il existe plusieurs raisons qui peuvent influencer de manière négative l’avancée de votre projet. Cabinet d’expertise comptable orientant ses clients dans la création d’entreprise et dans la gestion, nous vous faisons part des points de vigilance essentiels pour mener à bien votre projet de création d’entreprise et passer le cap fatidique des 3 ans d’existence.  

Absence de vision à long terme

Parfois, les entrepreneurs, surtout en début de projet, sont des rêveurs. Ils ont une idée bien précise en tête, mais ils sont incapables de voir cette idée évoluer à moyen et/ou à long terme. Une vision courtermiste les empêche en effet de se projeter dans l’avenir et comprendre l’ensemble des enjeux qui gravitent autour de leur idée de départ. 

Pour développer une vision plus complète du projet, il est donc essentiel de passer par la rédaction d’un business plan. Celui-ci va vous permettre de vous poser les bonnes questions en début de projet et va enfin vous contraindre à chercher des solutions pour pallier les manques, mais aussi surveiller les zones à risque pour votre entreprise. 

Au delà de l’aspect financier, le business plan sert aussi comme base de réflexion de votre business model.

Incompréhension des besoins des clients 

Bien trop souvent, les porteurs de projet ont une idée du service ou produit qu’ils veulent développer, sans pour autant avoir pris le temps de vérifier si celui-ci est en adéquation avec la cible auprès de laquelle ils veulent le vendre. Pire encore, ils espèrent que le marché va s’adapter à leur offre. Nous ne prétendons pas que cela n’est pas possible, car on le voit pour les idées révolutionnaires, qui ont totalement disrupté le marché. Nous avons récemment vu le succès fulgurant de Elon Musk et sa voiture électrique Tesla Cybertruck. Toutefois, ces projets d’anticipation sont rares et pour tous les autres porteurs de projets, il faut se confronter à la dure loi du marché pour survivre dans la jungle du business. 

L’étude de marché est donc une étape très importante pour la réussite de votre projet. Il faut confronter dès le début votre produit ou service aux futurs clients pour avoir un retour terrain concret qui va vous aider à mieux cerner les attentes de vos clients pour enfin adapter et/ou faire évoluer votre offre en conséquence. Une étude qualitative ou quantitative auprès de votre cible potentielle peut déterminer la réussite de votre futur projet auprès de vos futurs clients. 

Suite à une analyse détaillée de votre cible potentielle, il est donc intéressant de définir une stratégie commerciale adéquate. Quel est le prix psychologique de votre offre : combien vos clients sont-ils prêts à payer et pour quel produit ou service ?

Votre marge, est-elle suffisamment importante pour couvrir vos dépenses ?

Comment votre produit va-t-il à la rencontre d’un marché, quels canaux de distribution allez-vous utiliser ? Quel type de communication allez-vous utiliser pour rendre votre offre connue et sous quel support ? Quel message allez-vous délivrer afin de séduire la clientèle ? Et enfin, quelle est votre valeur ajoutée par rapport à votre concurrence ? Toutes ces questions doivent avoir une réponse bien réfléchie et argumentée pour garantir la réussite de votre projet. 

Sous-estimation de l’environnement extérieur 

Il est possible parfois de s’aventurer dans l’entrepreneuriat en prenant à la légère l’état de votre concurrence. Cette sous-estimation peut contribuer à la faillite d’entreprise en création. Il existe le risque de la voir suffoquer, prise en étau par les grands acteurs présents sur le marché avant même de se développer pleinement. 

Un diagnostic stratégique externe élaboré de votre entreprise vous permet en effet de comprendre l’état de la concurrence, sa perméabilité, ou bien, la possibilité de vous insérer ou pas sur ce marché, les parts de marchés disponibles, mais aussi vos concurrents les plus gros. Vous avez à votre disposition plusieurs outils qui peuvent vous permettre de dégager une analyse pertinente et complète : 

  1. Analyse Pestel
  2. Les 5 forces de Porter 
  3. Une analyse de l’intensité concurrentielle qui prend en considération vos concurrents directs et indirects, leur part de marché, leurs forces et leurs faiblesses et leur positionnement. 

Cette analyse détaillée vous permet de mieux comprendre vos concurrents et comment vous pourriez les concurrencer en vous différenciant. 

Faillite d’entreprise en création : financement inadapté

C’est quasiment toujours par les chiffre qu’on assiste à la faillite d’entreprise en création. Le plan de financement est un document qui présente d’un côté les besoins financiers de l’entreprise pour démarrer et exercer son activité, et de l’autre les ressources financières affectées. Le but est d’établir un équilibre entre vos besoins et vos ressources disponibles.
Les entreprises qui démarrent avec peu de moyens (on parle de sous-capitalisation) prennent des risques importants, notamment celui de ne pas avoir les ressources financières d’aller au bout de l’expérimentation.

Un plan de financement mal réalisé peut causer de graves problèmes à l’entreprise. Le fait de mal estimer vos besoins en termes de financement porte deux risques pour votre activité. D’un côté, vous pouvez perdre, sans vous en rendre compte votre entreprise, en concédant des parts de l’entreprise aux investisseurs pour financer vos besoins jusqu’à ce que vous ne soyez plus actionnaire majoritaire et donc décisionnaire en ce qui concerne la stratégie de votre activité. De l’autre côté, un montant insuffisant de ressources financières peut ralentir l’activité de votre entreprise et donc causer des dommages irréparables. 

Faillite d’entreprise en création : management

Il n’est pas évident de manager un projet et encore moins les différentes parties qui prennent part au développement de votre projet (équipes, actionnaires, banques, fournisseurs, distributeurs etc). C’est un vrai travail à temps plein qui nécessite beaucoup de rigueur, d’organisation et de tact. 

Assurez-vous donc de disposer des bonnes compétences pour démarrer cette aventure. Il existe plusieurs livres fascinants sur le sujet, mais aussi des MOOC, cours en ligne qui peuvent vous aider à devenir un meilleur manager pour mettre toutes les chances de votre côté pour réussir et éviter la faillite d’entreprise en création 

Procédure et organisation inadaptées

La procédure et l’organisation sont des qualités indispensables pour la réussite de votre projet. Elles permettent d’économiser du temps et de structurer votre approche. Sans celles-ci, il est facile de se perdre dans la marée des choses à faire. Assurez-vous donc d’établir des méthodes précises pour la recherche des prospects, pour les relances, pour le contact de vos fournisseurs et les réponses automatiques adaptées. Enfin, une organisation rigoureuse de votre temps et la priorisation de vos tâches vont vous aider à effectuer votre travail de manière efficace et efficiente. 

Adoptez donc une vision à long terme, essayez de comprendre vraiment à qui s’adresse votre produit/service, ne sous-estimez jamais l’état de votre concurrence, soyez prévoyant, organisé et apprenez l’art de manager. Maîtriser tous ces facteurs va vous permettre de réussir tout ce que vous entreprendrez. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *