Lyon | Ecully | Saint Etienne | Sophia Antipolis
04.82.53.72.00
contact@kardynal.fr

Différence entre l’actif et le passif

Différence entre l’actif et le passif

Vous êtes devant un bilan comptable et vous vous demandez encore quelle est la différence entre l’actif et le passif ? La notion de bilan est déterminante pour aborder la comptabilité, et au delà, l’analyse des performances économiques et financières d’une entité. Voyons ensemble en toute simplicité la différence entre l’actif et le passif d’un bilan.

Qu’est ce que l’actif du bilan ?

L’actif du bilan représente à un instant T, en général à la fin de l’exercice comptable de l’entité, un état figé de ce que possède l’entité. On peut séparer l’actif en deux catégories bien distinctes : les éléments possédés sur du long terme (actif immobilisé) et d’autres qui sont possédés sur du court terme (moins d’un an) : l’actif circulant.

L’actif immobilisé

On y trouve donc les investissements qu’elle a réalisé et qu’elle possède toujours comme les machines, les brevets, un fonds de commerce, un véhicule, etc. Ils sont valorisés comptablement selon un calcul simple : le prix d’achat minoré de l’amortissement basé sur la durée de détention et qui traduit la perte de valeur. C’est la différence entre le montant brut (le prix d’achat) et le montant net (la valeur nette comptable).

L’actif circulant

Nous trouvons également à l’actif du bilan les autres éléments possédés par l’entité comme les stocks disponibles au moment de l’inventaire, le montant des créances clients ou encore la position du compte bancaire ou de la caisse à la date précise de la clôture.

Qu’est ce que le passif du bilan ?

L’actif du bilan nous présente ce que possède l’entité à la clôture de l’exercice comptable. Le passif du bilan quant à lui nous présente l’ensemble des dettes. On peut distinguer deux grandes catégories de dettes : les dettes réelles contractées auprès de tiers et les fausses dettes qui sont des dettes vis à vis des associés.

Les “vraies” dettes

Nous considérons comme “vraies” dettes celles qui sont dues à des tiers on retrouve notamment :

  • Les emprunts bancaires
  • Les fournisseurs
  • Les dettes sociales : dernier salaires nets, charges sociales
  • Les engagements fiscaux : TVA, impôt sur les sociétés

Les “fausses” dettes

Nous considérons comme “fausses dettes” celles qui sont contractées auprès des associés eux mêmes. Soit à la création de l’entreprise soit en cours de vie de l’entreprise :

  • Capitaux propres : capital social, réserves, report à nouveau, résultat, réserves)
  • Compte courant d’associés

Si vous avez des questions n’hésitez pas à les poster en commentaires. Pour en savoir plus consulter notre article sur comment lire un bilan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *